financer la trésorerie de son entreprise
Entreprise

Meilleures recommandations pour financer la trésorerie de son entreprise

Il arrive qu’au cours de sa vie, une entreprise rencontre certaines difficultés financières. Lorsque ces problèmes financiers s’agrandissent et deviennent de plus en plus importants, le manque de trésorerie affecte gravement l’entreprise. Pour faire face à ces difficultés, il est possible d’envisager différentes solutions de financement pour la trésorerie. Pour vous aider à vous retrouver, découvrez à travers ces quelques lignes les meilleures solutions pour financer la trésorerie d’une entreprise.

Le crédit de trésorerie

Parmi les premières solutions de financement, le crédit de trésorerie est certainement la première sur la ligne. C’est un moyen de financement classique de la part de la banque qui propose un prêt pour couvrir le manque de trésorerie. Pour surmonter un besoin urgent, il est tout à fait possible de demander un crédit trésorerie immédiat. Grâce à ce type de crédit immédiat ou rapide, l’entreprise peut gérer rapidement son problème de trésorerie.

L’affacturage ou le Cession Dailly

Il s’agit ici d’une alternative qui permet à une entreprise de céder ses créances à un établissement financier expert appelé « factor ». L’affacturage est une solution adaptée aux PME du BtoB. L’établissement va reprendre la facture client à son compte et y appliquer une commission. Il va donc se charger du recouvrement des créances. Le Cession Dailly fonctionne aussi de la même manière. Cependant, c’est la banque qui va prendre la place du « factor » et elle ne s’occupe ni du recouvrement ni du poste client.

L’escompte bancaire

Parmi les recommandations à considérer pour financer la trésorerie de l’entreprise, il y a aussi l’escompte bancaire. Similaire à l’affacturage, l’escompte bancaire permet à l’entreprise de céder certaines de ses créances à la banque qui s’en charge habituellement. La banque va alors avancer un montant à l’entreprise impliquant un taux d’escompte préalable. Dans le cadre d’un escompte bancaire, l’entreprise peut choisir la créance quelle créance elle va céder.

Le crowdfunding ou financement participatif

Tout comme pour un projet de création d’entreprises, il est également possible d’avoir recours au crowdfunding pour la trésorerie de l’entreprise. Cette solution permet à l’entreprise de bénéficier d’un financement en forme de soutiens financiers de la part d’un certain nombre de personnes. Pour obtenir un tel financement, l’entreprise va partager son projet de manière détaillée sur un site spécialisé et les personnes intéressées vont apporter leur soutien financier pour constituer un levé de fond.

L’augmentation de capital ou l’apport en compte courant d’associé

Outre les financements bancaires et les trésoreries alternatives, les associés peuvent également financer la trésorerie de l’entreprise. Il peut s’agir soit d’une augmentation de capital soit d’un apport en compte courant d’associé. Dans le cadre d’une augmentation de capital, l’associé va donc accroitre le capital social de l’entreprise en créant des actions supplémentaires pour les nouveaux actionnaires ou les mêmes. L’augmentation du capital assure une liquidité à long terme pour l’entreprise. De son côté, l’apport en compte courant d’associé est aussi très avantageux. Dans ce cas, l’associé va donc servir d’établissement de crédit à l’entreprise en lui prêtant ses fonds propres qui seront ensuite remboursés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *